mardi 12 septembre 2017

Que se passe t'il en réalité dans les îles touchées par IRMA

Voici des témoignages réel de la situation


Pourquoi les médias cachent'ils cela

Une supérette de Saint-Martin prise d'assaut par des habitants à la recherche de vivres. / Photo : AFP

Ouragan Irma : "Mon mari et mon fils sont en danger de mort, c'est la guerre civile"


Isabelle, Toulousaine de naissance, vit sur l'île antillaise de Saint-Martin depuis 25 ans. Cette médecin, qui séjourne actuellement en vacances à Toulouse, a habituellement, du fait de son métier, les nerfs solides. Mais depuis hier, elle est en panique totale et lance un appel au secours car elle craint pour la vie de son mari et de son fils qui sont, eux, sur l'ïle antillaise ravagée par l'ouragan Irma.

"Mon mari et mon fils sont en danger de mort, comme une grande partie de la population. C'est la guerre civile là-bas. On commence à entendre parler dans les médias des pilleurs qui ont dévalisé les magasins après le passage de l'ouragan, mais on est bien loin de la réalité. Des bandes de voyous ont en effet dévalisé le bâtiment des douanes, qui a été très abimé et ont volé le stock d'armes qui s'y trouvait. Depuis jeudi soir, ils sillonnent l'île masqués et cagoulés et s'attaquent aux maisons encore debout dans lesquelles les habitants se sont réfugiés", raconte-t-elle, au bord des larmes.

"Je les ai eu hier soir au téléphone, ils sont tétanisés de peur. Ca tire autour de notre maison dans laquelle ils sont barricadés avec six amis qui sont chez nous parce leur villa a été détruite, poursuit-elle. Ils ne peuvent pas sortir. Ils disent que les agresseurs circulent par bande de dix, sont sans foi ni loi et sont prêts à tirer pour récupérer de la nourriture ou de l'argent."
Ses dires sont corroborés par les témoignages d'autres résidents de l'île, qui, sur les réseaux sociaux, racontent que ces gangs défoncent les portes des maisons et disent "dehors les blancs".

Le gouvernement britannique a reconnu ce mardi que plus de 100 prisonniers dangereux s'étaient évadés d'une prison des Iles Vierges britanniques (IVB) après le passage de l'ouragan Irma, qui a fait neuf morts dans ses territoires des Caraïbes selon un nouveau bilan.
"La prison a été endommagée, plus de 100 prisonniers très dangereux se sont évadés", a déclaré Alan Duncan, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, devant le Parlement. Cette situation a causé "une menace sérieuse d'effondrement total de la loi et l'ordre dans les Iles Vierges britanniques", a-t-il ajouté.

j'ai fais le tour de l'île.. je ne mets pas d'images c'est la désolation. Personne n'a été épargné... maintenant c'est la jungle! Que fait l'état ? Dutch side il y a des militaires, maréchaussée, police à chaque coin de rue! Ils mettent un couvre feu à 17h pour nettoyer les rues des pilleurs. Ici côté français, les pilleurs remplissent des bus entiers de tout ce qu'ils trouvent, des chariots remplis de jouets, machine à laver, ils qe disputent sur qui va voler quoi! DES ANIMAUXXX on se croirait au marché de Noël!



Enregistrer un commentaire